Olympiens

Olympiens pour la vie

Deux photos : Passion et Détermination. L'esprit Olympique perdure bien au-delà journées de compétition d'un Olympien. Certains Olympiens consacrent leur vie à œuvrer pour la paix ; d'autres luttent pour les droits des femmes ou pour améliorer la vie des jeunes défavorisés. Ils s'appuient sur leur expérience pour aider à faire de ce monde un monde meilleur.Développé en partenariat avec le Comité International Olympique et l'Association Mondiale des Olympiens.

Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018

  • Tracy Evans (USA)

    Encourager les enfants à jouer ensemble dans un esprit de respect.

    "Les enfants n'ont pas d'idées préconçues sur qui devrait être plus fort, plus rapide ou meilleur. Comprendre que le sport pourrait changer les différences entre les sexes et offrir un terrain d'égalité m'a inspirée à fonder Play International." "Olympiens, prendre quelques heures sur votre programme d'entraînement n'aura pas d'impact significatif sur votre carrière sportive, mais donner quelque chose en retour aura un impact important sur la vie des autres."

  • Devon Harris (JAM)

    Inspirer les enfants à réaliser leurs rêves

    "Le bobsleigh vous apprend à toujours pousser et avancer. J'ai grandi dans un quartier pauvre et violent. J'ai commencé mon parcours en me basant sur ce que j'ai appris aux Jeux Olympiques pour donner de l'espoir aux enfants." "Savoir que je provoque un impact positif sur la vie d'un enfant, que je puisse les inspirer à réaliser leurs rêves, a été l'une des expériences les plus enrichissantes de ma vie."

  • Manuela Di Centa (ITA)

    Avoir la volonté d'aller le plus haut possible dans le sport et dans la vie

    "Concourir aux Jeux Olympiques m'a fait comprendre que les meilleurs résultats sont ceux pour lesquels vous travaillez le plus dur. Une fois que vous avez atteint le podium, la plus grande satisfaction est de vous dire que le chemin que vous avez pris était le bon, même si ce n'était pas facile." "Escalader le mont Everest m'a permis de connaître mes limites, mes craintes, mes faiblesses ainsi que mon équilibre, mes talents et ma foi."

  • Johann Konn (NOR)

    Faire du droit de jouer une réalité

    "J'ai vu le pouvoir du sport reconstruire des communautés et des vies. J'ai senti que je pouvais utiliser ma carrière sportive et mes succès personnels pour soutenir les enfants touchés par la guerre et permettre un retour à une certaine normalité dans leur vie." "L'association Right to Play (Droit de jouer) a été fondée sur les valeurs qui inspirent le Mouvement Olympique et la conviction fondamentale que tous les enfants devraient avoir la possibilité de faire du sport."

  • Chiharu Igaya (JPN)

    Ma source d'épanouissement : une vie passée à donner en retour au sport.

    " Rien ne me procure plus de plaisir que savoir que j'ai contribué, aussi modeste ma contribution a-t-elle pu être, à faire de ce monde un monde meilleur par le biais de mon travail au sein du Mouvement Olympique. " " Qui je suis, et ce que j'ai réalisé, a été possible grâce à la gentillesse et au soutien de beaucoup de monde. C'est si important d'exprimer son respect et son appréciation à sa famille, ses amis, collègues et à la société en général. "

Jeux Olympiques de Rio 2016

  • James D. Wolfensohn (AUS)

    Une vie consacrée à la justice et au développement équitable

    "En entrant dans l'enceinte du Stade Olympique, j'ai littéralement réalisé pour la première fois que je faisais partie d'une communauté mondiale. J'ai ressenti un certain pouvoir et ai voulu partager ce pouvoir avec les gens de partout. Ce qui m'a amené à essayer de m'attaquer aux grands problèmes dans le monde, tels que la paix, l'éducation, la justice sociale, la corruption, la santé et l'environnement, et guidé mon travail dans la vie et en tant que Président de la Banque mondiale."

  • Tegla Loroupe (KEN)

    Réconcilier les communautés divisées, promouvoir la paix et le progrès

    "J'ai grandi dans une zone de conflit. J'ai perdu des proches. Devenir une Olympienne signifie surmonter les difficultés, un travail acharné et avoir du respect. Sans la paix, les enfants n'ont pas le temps de suivre un éducation ; il n'y a pas d'espoir de progrès. Désarmer quelqu'un de mauvais sauve de nombreuses vies. En tant qu'Olympienne, j'ai l'obligation de m'exprimer et de donner en retour."

  • Jackie Silva (BRA)

    Faire une différence dans la vie des pauvres grâce au volley-ball

    "Le quartier où se trouve cette école est difficile. Ce qu'apporte le volley-ball aux enfants est magique. Ils sentent qu'ils appartiennent à quelque chose d'important, et cela les aide à éviter les problèmes. Ils commencent à croire qu'ils peuvent avoir une meilleure vie. Mon expérience en tant qu'Olympienne m'a donné le courage de faire des choses comme ça."

  • Mangte Chungneijang Mary Kom (IND)

    Apprendre aux enfants en Inde à poursuivre leurs rêves

    "Lorsque je suis montée sur le podium Olympique, j'ai acquis de la confiance et ai commencé à rêver plus grand. L'Académie a été créée pour les jeunes de familles pauvres et isolées. Nous offrons gratuitement des entraînements par des experts de classe mondiale, et envoyons également des élèves à l'école, en couvrant toutes les dépenses, afin d'assurer leur développement dans tous les secteurs et qu'ils poursuivent leurs rêves."

  • Micheline Ostermeyer (FRA)

    À la poursuite de l'excellence : du podium Olympique à la scène de concert

    Médaillée d'or Olympique et pianiste concertiste accomplie, Micheline a excellé sur deux scènes distinctes que nombre de personnes considèrent comme incompatibles. Elle répétait au piano cinq heures par jour au cours de sa préparation pour la compétition d'athlétisme des Jeux Olympiques de Londres en 1948 et a vécu les valeurs Olympiques bien au-delà de l'arène sportive.